Aller au contenu principal
x

Le GICC lance le Consortium SHICC (Solidarité Handicap Insuffisance Cardiaque et Cardiomyopathies)

Le consortium SHICC est en court (Solidarité Handicap Insuffisance Cardiaque et Cardiomyopathie).

Les associations de patients et les industriels ont répondu à l'appel!

Le Consortium SHICC a été initié par des professionnels de santé et des patients partagent les mêmes objectifs de faire connaître et améliorer la prise en charge des patients atteints d’insuffisants cardiaques et des cardiomyopathies. Le Consortium SHICC fédère les professionnels de santé, de tout type et de terrain, et les associations de patients pour aider les pouvoir publics mais également trouver des solutions concrètes aux enjeux de santé publique posés par ces pathologies. Le Consortium SHICC permet de développer des actions multidisciplinaires et inter-professionnelles créées et supervisées par des champs d’expertises larges incluant les patients et permettant de potentialiser leur efficacité et leur qualité. Les industriels s’engagent dans le consortium pour répondre aux mêmes objectifs mais ne feront pas partis du comité de pilotage.

L’objet du consortium est : de faire connaître et d’améliorer la prise en charge de l’insuffisance cardiaque et des cardiomyopathies (IC-C) et des patients afin d’améliorer la survie et la qualité de vie des patients.

Les deux principaux axes stratégiques développés par leur consortium sont :

Axe 1 : Faire connaitre l’insuffisance cardiaque et les cardiomyopathies : Il est essentiel de faire connaître cette maladie pour informer le public aux premiers symptômes mais également améliorer les connaissances des professionnels de santé et les engagés à s’impliquer dans leur formation et leur professionnalisation vers ces thématiques.

Améliorer la prévention primaire 1/ Par la diffusion de la connaissance des symptômes et la reconnaissance de l’IC-C par des actions de communications utilisant différents outils technologiques (Cf. Axe 2) et les médias et touchant plusieurs cibles (grand public, acteurs de différents secteurs, professionnel de santé) afin de lutter contre le retard et ses conséquences sur le pronostic de cette maladie (Campagne communication sur « EPOF »: essoufflement, prise de poids, œdèmes, fatigue, sept 2017, 10 millions de Français informés) ; 2/ Par la lutte contre les facteurs de risque en promouvant une bonne hygiène de vie alimentaire et physique (exercice) ; 3/ En participant à l’amélioration des facteurs environnementaux (pollution et organisation du territoire).

Améliorer la prévention secondaire par un élargissement des actions éducatives et de formation vers les patients, les professionnels de santé, les professionnels environnementaux (pollution), les partenaires sociaux et territoriaux qui permettraient d’éviter de nombreuses hospitalisations, de décès, d’améliorer la qualité de vie des personnes atteintes d’insuffisance cardiaque et leur permettre le maintien de leur activité professionnelle. Ces actions devraient être larges et inclure notamment l’amélioration des programmes de vaccination (grippe) dans cette population à haut-risque de décès.

Axe 2- Optimiser la prise en charge et le parcours de soin des patients insuffisants cardiaques et porteur de cardiomyopathies : Cette optimisation passe par la fédération des professionnels et des interactions multidisciplinaires et interprofessionnels. Par ce moyen le consortium SHICC souhaite aider et développer des solutions les plus pragmatiques possibles car venant directement des personnes qui utiliseront ces solutions (soignants ou soignés).